Qu’est-ce que la Mobilité durable ?

A l’heure où l’on nous parle de changer nos habitudes de consommation et de déplacement, entre mobilité douce, mobilité durable et éco-mobilité quelles sont les solutions qui existent pour opérer une transition écologique efficace.

Douce ou durable ?

Eco-mobilité, mobilité durable, mobilité verte, mobilité décarbonnée : diverses appellations pour une volonté unique, celle des modes de transports les moins nuisibles à l’environnement.

Les bénéfices de ces déplacements sont nombreux : réduction de la pollution, augmentation de l’activité physique, meilleure santé physique, augmentation de la qualité de vie… Elle réduit les impacts des activités humaines, notamment sur les déplacements, et améliore la qualité de vie et des conditions de transport.

Cependant, la mobilité douce est liée intrinsèquement à la mobilité durable. La mobilité durable mêle les enjeux environnementaux et les problématiques du développement durable. Elle veille à développer une nouvelle mobilité qui aura moins d’impact sur la planète. Elle tend à préserver la planète et à réduire les émissions de CO2.

Quels sont les enjeux de la mobilité durable ?

La mobilité durable répond aux défis majeurs de la prochaine décennie. L’amélioration de la qualité de vie et de la santé dans les milieux urbains en est un. En effet, la mobilité durable nous encourage à réduire notre empreinte carbone dans nos déplacements quotidiens. Cela entraîne donc une réduction de la pollution de l’air. Quand on sait qu’à La Réunion la quantité de CO2 émise par habitant n’a cessée d’augmenter ces dernières années jusqu’à dépasser la moyenne nationale, 4,96 Tonnes de CO2 comparativement à la France  (4,37 T/an/hab). Source : Observatoire Énergie Réunion (OER), animé par Horizon Réunion.

La réalisation d’économies sur les transports est l’autre enjeu de taille. En effet, la mise en place d’offres de mobilité douce et durable pourrait permettre de réduire les dépenses liées aux déplacements, qui représentent le premier poste de dépense dans les foyers réunionnais, et devenir un véritable outil pour combattre la diminution du pouvoir d’achat des Réunionnais.

On peut également mettre en avant le gain de temps certain dans les transports que représenterait leur développement. Quand on sait que 53% des déplacements effectuées sur les routes réunionnaises font moins de 3 km, Il serait plus pratique d’utiliser un autre mode de transport que la voiture individuelle pour se déplacer.

La mobilité douce implique également l’apparition de nouveaux moyens de se déplacer tels que l’autopartage, les trottinettes électriques en libre-service, etc. C’est donc tout naturellement que de nombreux outils numériques doivent être développés pour faciliter leur utilisation. Utiliser intelligemment la data pour améliorer la consommation et l’efficacité énergétique de nos véhicules est primordial.

Tous concernés !

Les générations les plus jeunes sont celles qui, demain, hériteront de notre vieille et tendre planète Terre. La responsabilité dans le réchauffement climatique est collective et il est de notre devoir à tous de protéger notre maison. C’est pourquoi il est indispensable de sensibiliser les toutes les générations sur ces problématiques, en communiquant auprès d’eux, et leur permettre d’intégrer le caractère déterminant qu’auront leurs actes de consommation sur leur futur.

La mobilité est, on l’a dit, est un enjeu majeur, et leur consommation de celle-ci se doit d’être la plus responsable possible. En plus de l’éveil aux bons gestes du quotidien (tri des déchets, réduction du gaspillage énergétique etc), nous devons les sensibiliser fortement à ce qu’ils adaptent des modes de transports durables et moins gourmands en énergie.

Quels sont les modes de transport concernés par les mobilités douces et durables ?

Le vélo

Le vélo, qu’il soit à assistance électrique ou non, permet selon les différents profils de cyclistes, de parcourir des distances courtes à moyennes sans fournir une quantité excessive d’efforts, et sans diffuser de gaz à effet de serre. Autrement dit, le vélo allie parfaitement l’objectif écologique, l’objectif de forme physique de par l’activité qu’il génère et l’objectif de confort recherché par les utilisateurs.

Les véhicules électriques

On parle de tous les véhicules électriques et notamment les voitures mais aussi des vélos à assistance électrique. Non seulement ces véhicules ne consomment pas de carburant fossile (essence ou diesel), mais ils vous donne l’opportunité d’utiliser aussi de l’énergie verte

C’est en cumulant ce type d’éco-gestes dans votre quotidien que vous diminuez votre empreinte carbone.

La marche à pieds

La douceur de l’activité ainsi que le peu d’équipement nécessaire la rendent accessible au quotidien. La marche leur permet de reprendre une activité physique tout en renforçant progressivement le corps.

Marcher régulièrement aide donc à réduire le risque lié aux maladies cardiaques : hypertension artérielle, athérosclérose et autres pathologies similaires. La marche à pied augmente en effet le taux d’oxygène qui circule dans le sang.

Le roller et le skate

De même que pour la trottinette, le skate ou le vélo ! nous conseillons le roller ou le skate Idéal pour se déplacer rapidement sur une petite distance. Il vous apportera rapidité et vous fera travailler les jambes, les fesses et votre cardio.

Mais attention ces pratiques nécessitent quelques notions voire même quelques heures de pratiques.

Quelles sont les solutions de mobilités douces et durables ?

Le Co-voiturage

Le covoiturage consiste en l’utilisation commune d’un véhicule par un conducteur non professionnel avec un (ou plusieurs) passager(s) pour effectuer tout ou partie d’un trajet initialement prévu par le conducteur.

Karos, application n°1 du covoiturage pour les trajets domicile-travail permet de réduire les émissions polluantes, réaliser plus d’économies, gagner du temps et rencontrer de nouvelles personnes !

Les services de mobilité partagée

Les mobilités partagées consistent en la mise à disposition du public de moyens de transport classiquement individuels : la voiture, le scooter, le vélo et plus récemment en zones urbaines denses uniquement les trottinettes électriques. 

REZOLA, est une application réunionnaise qui vous permettra d’accéder à une offre complète de véhicules électriques en libre-service.

L'Autopartage

Permet à ses usagers de ne pas supporter tous les coûts liés à la possession d’une voiture, notamment les coûts fixes (amortissement, assurance) et ceux liés au stationnement (public et privé).

L’autopartage aide les villes à réduire embouteillages, pollution de l’air et pénurie de places de stationnement, les principaux inconvénients de la conduite en milieu urbain. Chaque voiture en autopartage remplace entre huit et vingt voitures particulières en ville*, libérant ainsi un espace précieux pour la vie.

Les transports en commun

Déjouez la congestion routière, économisez sur vos frais de déplacement, voyagez sans tracas et surtout respectez l’environnement !

Prendre l’autobus vous permet de réduire votre empreinte écologique. Un autobus, c’est 50 voitures de moins sur la route, une importante réduction d’émission de gaz à effet de serre.

Une combinaison des modes de déplacements vous permet de voyager différemment. Changez votre routine selon votre horaire ou les conditions météorologiques de la journée. 

Kossa y lé REZOLA ?

Vous souhaitez être informé.es sur le premier service d’électromobilité de La Réunion ?

2 + 10 =